Adieu Thérèse

Thérèse s’est envolée tout là-haut !
Elle a emporté, avec elle, son si joli sourire, et ses yeux bleus pétillants nous contemplent assurément avec bienveillance et bonté.
Ses petits pics d’humour bien envoyés, son audace, sa volonté lui donnaient un air d’éternelle jeunesse à 90 ans passés.
Autour d’elle se déployaient famille et amis.
Comment ne pas aimer la jolie Thérèse !
Il nous plaisait de la voir majestueuse sur son fauteuil, se tournant aimablement vers les uns et les autres.
Oui, Thérèse tu nous manques déjà ! Tu étais notre pilier. Dans la salle 1901, la première personne que nous cherchions du regard, c’était toi.
Tiens ce soir, notre amie est là !
Ah flûte, elle est absente. Que se passe-t-il ?
Tes petits chats ont illustré la toile ou sont allés ronronner chez les proches.
Michèle, si prévenante avec toi, si dévouée, si aimante, Jean-Pierre le gendre généreux toujours prêt à échanger quelques brins d’humour, et Claude et son épouse, toujours en alerte et aux petits soins pour leur chère Maman…
Robert, l’ami des longes parties de Scrabble, le compagnon sans faille des jours heureux ou difficiles, toute la famille et les adhèrent du CCCC, cette autre grande famille de cœur, sont aujourd’hui dans la peine et la douleur.

À Dieu, chère Thérèse ! Prend ton envol !
Retrouve cette légèreté qui te faisait défaut en vieillissant, le corps s’épuisant…
Tu resteras dans nos cœurs et nos pensées toujours si vivante, toujours si joyeuse, si spontanée et le regard si bleu !
Tu étais un peu notre muse, celle de nos belles soirées cannoises du lundi soir.

Danielle et Alain